Témoigne

Une cliente Témoigne :

Comment m’avez-vous connu ?
1) Nous t’avons connu par l’intermédiaire de Marc, gérant du magasin Run &
Swim à Quimper.

Quelle était la situation avant ce coaching ?
2) Avant ce coaching, j’étais stressée en compétition. J’avais un manque
évident de confiance en moi. Quand je ratais une série à l’entraînement ou une
nage en compétition, je restais focalisée sur ce que javais raté. J’avais
également beaucoup de pensées négatives ( avant la compétition, pendant la
compétition, pendant mes nages). La gestion de mes émotions était parfois très
difficile.

Qu’est ce que t’a apporté ce travail ?
3) Ce travail m’a apporté plus de confiance en moi. Petit à petit mon stress a
diminué. Pendant les compétitions/entraînements, j’arrive à me motiver. J’ai
réussi à diminuer mes pensées négatives. En compétition comme à
l’entraînement, j’arrive à me donner un coup de boost avant mes nages et à
récupérer après mes nages grâce à des techniques de respirations. Avec
Stéphane Guézingar j’ai appris à mieux aborder la compétition ( visualisation de
la réussite, travail de respiration…) J’ai appris à mieux utiliser mes atouts (les
plongeons, les ondulations…)

Qu’est ce qui vous a paru le plus déterminant ?
4) Le plus déterminant c’est avant tout :
– la reprise de confiance
– apprendre à me concentrer sur moi même
– relativiser, accepter une contre-performance
– me surpasser

En quoi la préparation mentale peut faire progresser selon vous ?
5) Pendant la préparation mentale on ce focalise sur soie même, on ne se
compare pas à nos amis nageurs. On connaît nos points forts et nos points
faibles, ce qui permet au préparateur mental et à nous même d’y travailler
pendant les séances pour essayer de ce débarrasser de nos défauts et
d’améliorer nos points forts. Durant l’entraînement on met en place les
techniques trouvées pendant la séance. À la séance suivante, on les modifie si
besoin et on les teste le jour de la compétition. Au final tout devient
automatique puisqu’on y a travaillé pendant les séances et à l’entraînement. Je
savais ce que je devais faire à la chambre d’appel, sur mon plot de départ. Ce
qui m’a enlevé un certain stress. Ce travail m’a donc apporté plus de confiance
en moi.

Est-ce que vous conseilleriez aux sportifs de travailler leur mental comme il travaille leur physique ?
Et qu’est ce que vous pourriez leur dire ?
6) Je conseillerai aux sportifs de travailler leur mental comme ils travaillent
leur physique. Pour moi la préparation mentale aide les sportifs à mieux aborder
la compétition, à supporter le stress et à utiliser ses propres atouts…

L’aspect mental travaillé chez un sportif peut-il lui être utile dans sa vie quotidienne ? Et comment ?
7) L’aspect mental travaillé chez un sportif peut lui être utile dans sa vie
quotidienne car pendant sa journée de travail il peut décompresser avec les
méthodes de respiration, c’est une boîte à outils pour affronter au mieux les
embûches de la vie et ainsi gagner en efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Facebook IconLinkedIn